Le projet de rénovation

La FFCAM a prévu une opération complète de rénovation pour ce refuge emblématique des Pyrénées qui n’est plus le refuge moderne qu’il était à sa construction.

L’opération démarrée en 2016 (assainissement et alimentation en eau potable faits en 2013), devrait s’achever en 2020 et le refuge rouvrir l’année prochaine.

La FFCAM et le Club Alpin Français de Tarbes ont donc prévu un projet de rénovation qui doit permettre d’atteindre de nombreux objectifs liés : à la période de gardiennage, aux publics, à l’exploitation, aux risques naturels, à la mise en conformité et à l’information des randonneurs par un outil pédagogique adapté au site :

-       Un meilleur accueil des publics sur un haut lieu des Pyrénées par :

  • une capacité d’accueil plus importante permettant de répondre aux demandes, et ne pas laisser des personnes sans solutions, évitant les bivouacs, interdits dans la zone cœur du Parc National des Pyrénées.

L’objectif avancé est d’accueillir 6 000 randonneurs et alpinistes par an (chiffre approché en 2003, avec 5581 nuitées).

  •  la création d’un espace d’information et de sensibilisation
  •  une qualité du bâti et de ses abords en accord avec la qualité et le prestige du lieu.

-       Une réponse efficace aux attentes des clients, en termes de confort et de services, avec la possibilité d’une ouverture vers de nouveaux utilisateurs (jeunes, seniors, personnes handicapées)

-       Une optimisation des conditions de travail du personnel : l’agrandissement garantirait un espace privatif pour le gardien et son équipe, induisant une meilleure qualité de services et donc des missions premières mieux assurées.

-       Un refuge plus respectueux des normes sécuritaires, sanitaires et environnementales : l’agrandissement et la rénovation permettraient de régler les problèmes d’assainissement, de privilégier un mode de construction et une exploitation répondant au développement durable, de garantir une sécurité accrue des usagers.

-       Une âme  préservée : tous les acteurs concernés par le projet se rejoignent sur l’importance de préserver l’âme du refuge et de ne pas le transformer en hôtellerie de montagne.

-       Des retombées économiques accrues pour la vallée.

 

Le programme de l’opération a été préparé en partenariat avec les différents acteurs locaux (commune, compagnie des guides, Parc National des Pyrénées, gardiens, …) et essaie de répondre aux attentes de chacun dans la mesure du possible.

A noter qu’un bilan carbone de l’opération a été réalisé à la demande de la FFCAM et que l’ensemble des aspects environnementaux ont été étudiés afin d’identifier les solutions impactant le moins possible un milieu naturel sensible.

Les partenaires financiers du projet

image
image
image
image
image
image
image
image
image